Magasin Tuning Voiture Belgique

Vous aimez les gonzesses ?

Ajoute cette bonasse sur snapchat @avorax, elle envoie des nudes tous les jours en story et en plus elle aime la bagnole !

snap nudes gratuitavorax

 

 

 

 

 


Le Magasin Tuning Voiture Belgique en image

QU’EST-CE QUE LE TUNINIG AUTO ?
Venu directement des Etats-Unis et du Japon, le tuning (du verbe « to tune » signifiant accorder, régler, mettre en or point) consiste à transformer un véhicule de série pour en améliorer signification et/ou le distinguer en lui donnant un modèle unique. Il peut se caractériser pendant :
une amélioration mécanique (ajout d’un turbocompresseur, coffret de freinage, pot d’échappement, suspension, etc.) ; une customisation intérieure et extérieure (peintures, autocollants, jantes alu, vitres teintées, volant, sièges jeu ou bien en cuir, ailerons, paupières de phares, etc.) ; l’installation d’accessoires nouvelles technologies pour plus de confort (sono, écrans, caméras, GPS, etc.). À dévorer aussi : Accessoires automobiles obligatoires et conseillés : le point COMMENT TUNER SA VOITURE ?
Il n’existe pas un seul calibre de personnalisation automobile. Depuis son apparition dans années 1930 aux Etats-Unis, de nombreux univers ont vu le journée à travers le monde :​

 

Les emballé rods : ces tendance est l’ancêtre du tuning auto. Il s’agit de voitures de l’entre-deux-guerres, tel que la Ford 32, modifiées pour propulseur le moteur et remporter les premières chevauchée de vitesse en Californie. Le pro-touring : ce contour de préparation auto concerne la mécanique, les trêve et freins de « muscle pullman » (anciennes américaines datant des années 1960-70 tel que Ford Mustang, Chevrolet Impala ou bien Dodge Charger). Le lowriding à l’Ouest, le donk à l’Est : a l’intérieur du tuning, tel que a l’intérieur du rap, les rivalités existent d’une côte à l’autre des Etats-Unis ! Bien que deux tendances de tuning s’intéressent aux voitures des années 1970-90, la préparation diverge. Le lowriding, inventé parmi Latino-Américains de l’Ouest, consiste à équiper les véhicules de cessez-le-feu hydrauliques pour qu’elles puissent avancer au ras du sol et établir des sauts. Le donk, né sur la côte Est, se caractérise en l’installation de jantes et pneumatique surdimensionnés. Le dub : cet univers indique la personnalisation auto haut de gamme (berlines ou SUV de luxe, épaisse jantes, multiples engin électroniques). Le drift : reconnaissables aux nombreux autocollants qui recouvrent leur carrosserie, les voitures de drift sont modifiées pour une performance maximale (moteur, châssis, aérodynamique). Le but ? Qu’elles puissent réaliser des dérapages spectaculaires. Le Japan touche : au pays du Soleil-Levant, place aux dernières innovations technologiques ! Les voitures, équipées d’écrans, d’enceintes néons semblent directement échappement du futur. Le German touche : la règle d’or du tuning auto à l’allemande est la sobriété. La la majorité des modifications visent à épurer le bolide : désiglage (suppression du logo et du nom de la marque), carrosserie homogénéisée, abaissement de la garde d’or sol, etc. Les tunings espagnole et italien : à l’exact opposé du German look, ces de de deux ans ans tendances de tuning ne font pas dans la dentelle. Faire du tuning à la féminin italienne ou espagnole consiste à rendre son véhicule voyant : couleurs flashy, flammes, motivation tribaux, ailerons, gros pare-chocs… après transformation, les voitures n’ont plus rien à voir avec modèles d’origine ! Le « Jacky » tuning : il ne représente pas un forme à entière, cependant facilement une transformation automobile ratée ou de mauvais goût. Sachez ainsi que ce n’est pas très flatteur dans l’hypothèse ou classe votre voiture dans ces catégorie !
Cette liste n’est bien entendu pas exhaustive. De grandes autres tendances de tuning existent et apparaissent régulièrement aux quatre angle du monde. En France, les adulateur de tuning s’inspirent de intégraux ces univers pour réaliser propres modèles.